lundi 2 janvier 2017

Le logo contesté de la Nouvelle Aquitaine

Le nouveau logo de la Nouvelle Aquitaine
sur les grilles de l'ancien Conseil régional du Limousin
1er janvier 2017
Après le "bloc provisoire" de quelques mois facturé 6 400 euros H.T. par l'agence bordelaise Citron Pressé, selon Sud-Ouest (ce qui faisait scandaleusement cher l'inscription "Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes"!), la Nouvelle Aquitaine dispose d'un nouveau visuel de communication.
C'est un lion qui sied bien au nouveau duc d'Aquitaine, le puissant Alain Rousset. En langage institutionnel, cela donne: "l’identité visuelle de la Région Nouvelle-Aquitaine est déployée depuis le 16 décembre 2016. Après la fusion des 3 ex-Régions Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes, elle est l’illustration de l’histoire commune des trois territoires et le symbole du nouveau défi relevé par la nouvelle entité." Les communicants de la région précisent: "un logo pour l’ensemble de la communication corporate (sic) et institutionnelle de la collectivité. Le logo se décline en 2 versions, verticale et horizontale." Nostalgie de l'ancien duché, on indique aussi qu'a été créé un blason "pour la communication protocolaire du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. Son utilisation est strictement réservée au conseil régional." On comprend bien que, depuis le Moyen Âge, le blason a une autre gueule (pour employer le langage héraldique) qu'un vulgaire logo. La Ville de Limoges l'a bien compris, qui réutilise les anciennes armoiries avec saint Martial. 




(site du Conseil régional de la Nouvelle Aquitaine)



Bien entendu, dès que l'on voit ce blason ou ce logo, on songe immédiatement aux armoiries de Richard Coeur de Lion:


C'est dire si le communicant - sans doute respectueux, cette fois, de l'argent des contribuables (même si l'on attend de connaître le montant de la facture) - n'a pas été chercher trop loin. Après tout, Richard Ier d'Angleterre (1157-1199) fut incontestablement un Aquitain: il fut notamment, duc d'Aquitaine et comte de Poitiers. Le fils d'Aliénor fut d'ailleurs couronné duc d'Aquitaine à Limoges et trouva la mort non loin, à Châlus-Chabrol. On nous dit aussi que le tracé des nouvelles limites de la région formerait une tête de lion, dont le profil serait calqué sur la façade atlantique - pourquoi pas? Quant à la la crinière, elle symboliserait les eaux: fleuves et rivières qui la parcourent. Mais comme le fait remarquer France 3: "si la tête du fauve est censée suivre les nouvelles frontières de la région, elle oublie plusieurs départements : La Vienne, les Deux-Sèvres, et la Creuse. Dans ce département Limousin, nous avons constaté une certaine frustration, teintée de résignation." Il faut dire que les Limousins n'étaient guère enthousiastes à l'idée de l'intégration de leur ancienne région dans la nouvelle - une réforme territoriale mal ficelée qui n'avait pas été annoncée dans le programme de François Hollande en 2012 - a-t-elle aussi contribué à cette grande impopularité qui l'a empêché de se représenter? En novembre 2015, l'ancien président du Conseil régional du Limousin Robert Savy - homme de grande valeur - déclarait à La Montagne qu'avec cette réforme, "il s’agit visiblement de conforter l’empire colonial d’une métropole (Bordeaux). Et ce sera d’autant plus difficile que les élus limousins seront 24 dans la grande assemblée, sur 183 élus. Pour se faire entendre, il faudra que chacun soit très bon…" 
 Afficher l'image d'origine


Mais à peine le nouveau logo de la Nouvelle-Aquitaine est-il dévoilé que beaucoup - comme Le Canard enchaîné - s'étonnent de sa similitude avec celui du Territoire de Belfort! Selon France Bleu, la directrice de la communication de la région Nouvelle-Aquitaine, Aurélie Loubes, se défend : "Notre service juridique a identifié 5 720 dépôts de logos utilisant la tête de lion. En plus, les couleurs et la crinière du notre sont très différents de celui de Belfort". Cette dernière affirmation est, on en conviendra, tirée par les poils de la crinière, tant les teintes sont proches (peut-être un peu plus bordeaux pour l'Aquitaine, ce qui serait normal...)! 
Selon l'institution départementale, "le logo du Conseil général du Territoire de Belfort, adopté le 15 novembre 2005, représente, de manière stylisée, la tête du lion de Bartholdi, symbole de la ville de Belfort, la gueule formant la lettre "C" des mots "Conseil général", ces derniers surmontés du nom du territoire, le tout dans des couleurs rouge carmin et jaune olive. Le logo se veut fédérateur et doit permettre d'identifier facilement le Conseil général, ses actions et de traduire la modernité du département." L'arrivée de celui de la Nouvelle-Aquitaine va un peu brouiller les choses et il sera plus difficile d'identifier l'un ou l'autre territoire. Même si on note que le lion aquitain tourne la tête vers la gauche, comme son président, et celui de Belfort vers la droite, comme Florian Bouquet, président Les Républicains.
On verra donc qu'en pense l'Inpi (Institut national de la propriété industrielle), qui n'a pas encore validé le logo de la Nouvelle-Aquitaine, mais reconnaissons qu'il s'agit là, pour le moins, d'une maladresse de la part de professionnels en théorie spécialistes de la communication.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.